QUESTIONS FRÉQUENTES AUTOUR DE LA PÉDAGOGIE

ET DES ÉCOLES STEINER WALDORF

LA PÉDAGOGIE

Qui était Rudolf STEINER ?

Quelle est l’origine de la pédagogie STEINER WALDORF ?

Quel est l’objectif de la pédagogie STEINER WALDORF ?

Quelles sont les spécificités de cette pédagogie ?

Quel est le programme scolaire ?

Quel est le taux de succès au bac des élèves issus des écoles STEINER ?

Les matières classiques sont-elles enseignées ?

Quelle formation reçoivent les enseignants ?

Pourquoi les écoles STEINER WALDORF sont elles hors contrat ?

Comment sont gérées les écoles ?

Quel est le rôle des parents ?

L'ÉCOLE DES TROIS CAILLOUX

Combien d'enfants fréquentent actuellement notre école ?

Pourquoi « l'Ecole des Trois Cailloux »?

Quels sont les horaires de classe ?

Il y a t’il un service de garderie ?

Comment sont organisés les repas ?

Comment se déroule une semaine au jardin d'enfants ?

Comment inscrire son enfant ?

Comment est calculé l'écolage ?

 

LA PÉDAGOGIE

Qui était Rudolf STEINER ?  Retour haut de page

Rudolf STEINER un philosophe né en 1861 en Croatie.
Après des études scientifiques, il devient enseignant, et développe une théorie sur la nature et le développement de l’homme (l’anthroposophie).
Après la première guerre mondiale, sa recherche est élargie à des applications sociales, thérapeutiques, pédagogiques, agricoles (biodynamie).

Quelle est l’origine de la pédagogie STEINER WALDORF ?  Retour haut de page

La première école Waldorf est née en 1919, à l’intention des enfants des ouvriers de l’usine WALDORF ASTORIA.
Emil MOLT, directeur de l’usine, et ancien élève de STEINER, lui demande d’en assurer la création.
L’Allemagne, traumatisée par la première guerre mondiale, tente de se reconstruire.
Il faut soulager les misères de l’après-guerre par une nouvelle organisation sociale, pour pouvoir envisager un avenir meilleur ; remplacer la compétition par l’entraide.
L’objectif est de former de futurs citoyens, libres, prêts à trouver leur place dans la société.

Quel est l’objectif de la pédagogie STEINER WALDORF ?  Retour haut de page

Connaître la véritable nature de l’être humain, voilà ce qui est décisif pour cette pédagogie. L´être humain, avant de devenir un adulte que l’on voudrait accompli, est d’abord un enfant.
Qu’est ce qu’un enfant ?
Certainement pas un adulte en miniature, mais un être en continuel développement, qui tend á devenir « homme » dans le sens le plus noble du terme.
Les connaissances arrivent en temps voulu, quand l’enfant est prêt à les acquérir. Elles ne sont pas les seuls critères d’une éducation réussie. Il faut aussi favoriser et soigner l’être, l’individualité de chacun.
L’éducation devrait surtout aider l’enfant à développer sa propre individualité, l´aider à déployer ses propres forces, afin de lui permettre de devenir un être libre, autonome, conscient de ses responsabilités dans une société qu’il contribuera à mettre en place.

Quelles sont les spécificités de cette pédagogie ?  Retour haut de page

Pour chaque âge, la pédagogie Waldorf tente de donner une nourriture qui correspond à un stade précis du développement de l´enfant.

De la naissance à 7 ans, l’enfant se construit physiquement. C’est un petit être qui perçoit le monde par ses sens et qui découvre autour de lui un monde plein de bonté.

Au Jardin d’enfants (3- 6 ans), il peut vivre de nombreuses expériences par le jeu, les contes, les rondes, les rythmes, les couleurs, les sons auxquels il se lie par sa capacité à imiter l’adulte.

De 7 à 14 ans, les apprentissages scolaires proprement dits peuvent commencer. L´enfant rentre dans un monde rempli d’images, qui naissent au fur et à mesure des enseignements prodigués par un maître dont il reconnaît et accepte pleinement l’autorité. Pour lui le monde est beau.

A la fin de cette période, à partir de 12 ans, son intellect devient plus solide et il peut rentrer progressivement dans le monde des idées et des concepts.

De 14 à 21 ans, l’enfant peut commencer à élaborer ses propres jugements. Le pédagogue l’accompagne alors dans ce processus, pour qu’il devienne un être autonome, responsable et libre. Pour lui le monde doit être vrai.


Les apprentissages se font par « périodes » de 3 à 4 semaines. L’enfant s’immerge dans la matière.


Deux langues étrangères sont enseignées dès l’entrée en primaire : allemand et anglais.

Les travaux manuels et notamment les travaux de laine sont là pour développer une dextérité fine mais ils amorcent aussi les débuts d’un processus de la pensée.

L’eurythmie est spécifique aux écoles Steiner. C’est un art du mouvement qui trouve ses racines dans les profondeurs de la poésie ou de la musique.

Tous les rythmes sont liés aux saisons et les enfants se lient à la nature par les fêtes, les poésies, les chants.

Il n’y a pas de notation. L’enfant progresse à son rythme, ne se mesure pas aux autres. L’enseignant veille à la progression en encourageant l’enfant pour qu’il puisse aboutir à un travail satisfaisant. Un bulletin annuel est donné en fin d’année scolaire, relatant l’évolution de l’enfant dans l’année scolaire.

Quand l’enfant atteint la sixième classe (il a 12 ans). Il est prêt pour l’abstraction et les démonstrations conceptuelles. Pour nous, il est prêt à rejoindre l’enseignement classique. Dans les écoles Steiner plus importantes, les élèves sont conduits jusqu’à la douzième classe (17 ans).

La place de l’art dans la pédagogie :

L’art fait partie intégrante de la pédagogie Steiner Waldorf. Un art bien visible dans les domaines de la peinture, du dessin, de la musique, de l’eurythmie mais aussi subtilement présent dans tout l’enseignement quel qu’il soit. L’enseignement est le plus possible relié à la vie et s’insère dans le présent. Il fait donc le moins possible appel à la machine (cela viendra aussi en son temps, plus tard).
L’observation de l’environnement, l´expérience sensorielle, le travail de l’imagination constituent le vécu de base de chacun.

Quel est le programme scolaire ?  Retour haut de page 

Il a été établi un plan scolaire pour s’adapter au développement de l’enfant.
Un plan car rien n’est figé. C’est au pédagogue de construire les enseignements à partir d’une physiologie de l’enfant.
Les correspondances avec les classes de l’éducation nationale ne sont pas faciles à établir. L’enfant est vraiment prêt à rejoindre l’enseignement classique après une 6ème classe (12 ans). Il est alors prêt à comprendre les concepts plus abstraits, les démonstrations et les lois de causalité.
Notre taille d’établissement ne nous permet de poursuivre au-delà de la 6ème classe.

  • Les classes 1 à 3 (7-9 ans)
    - apprentissage de l’écriture à partir du dessin et du dessin de formes
    - apprentissage de la lecture
    - grammaire (à partir de la classe 3)
    - on apprend à compter (les quatre opérations simultanément, on manipule beaucoup, on compte avec le mouvement)
    - familiarisation avec deux langues vivantes
    - travail manuel textile, aide au développement de la motricité fine
    - peinture, approche de la couleur (aquarelle sur papier mouillé)
    - récits :
             contes de Grimm en classe 1
             récits d’animaux en classe 2
             mythes hébreux tirés des récits de l’ancien testament en classe 3
  • Les classes 4 à 6 (10 -12 ans)
    - récits :
             mythologie celtique et mythologie nordique en classe 4
             mythologies de l’Inde (Krishna, Bouddha), la Perse (Zarathoustra), la Mésopotamie (Gilgamesh), l’Égypte et mythologie grecque en classe 5
             histoire la Grèce, Rome en classe 6
    - en calcul :
             fractions, mesures en classe 4
             fractions, nombres décimaux, périmètres, surfaces, volumes classe 5
             fractions, nombre décimaux, nombres relatifs, proportion, calcul d’échelle, calcul littéraux, périmètres, surfaces, surfaces agraires, volumes, polygones, quadrilatères, parallélogrammes classe 6
    - en dessin de formes :
             entrelacs complexes en classe 4
             géométrie à main levée en classe 5
             géométrie instrumentale classe 6
    - en chant : polyphonie, musique flute diatonique, mode mineur, solfège
    - en travaux manuels textiles :
             point de croix classe 4
             tricot 4 aiguilles classe 5
             réalisation d’un patron à partir d’une forme modelée et couture
    - biologie zoologie, botanique, entomologie, physique
    - géographie, minéralogie, astronomie
    - grammaire, conjugaisons, travaux d’écriture, lecture et orthographe
    - travail du bois en atelier (à partir de la classe 5)

Quel est le taux de succès au bac des élèves issus des écoles STEINER ?  Retour haut de page 

Les élèves ont la possibilité de suivre leur cursus en école Steiner jusqu’en niveau terminale.
Ils passent le bac en candidat libre. Les taux de réussite sont les mêmes que dans le système classique (88%).

Comment les élèves issus d'écoles STEINER vivent leur passage dans le système classique?

Quand ce passage est bien prévu, après la sixième classe, pas de difficultés réelles pour l'élève de s'adapter aux apprentissages. Plus de difficultés de s'intégrer socialement et s'adapter à des rythmes différents, mais la capacité d'adaptation est une qualité réelle de beaucoup d'enfants. Les élèves sortis d'école Steiner sont souvent plus matures et autonomes.

Les matières classiques sont-elles enseignées ?  Retour haut de page 

Oui, toutes les matières classiques sont enseignées : français, mathématiques, SVT, histoire, géographie, physique, langues...

Quelle formation reçoivent les enseignants ?  Retour haut de page 

Les enseignants reçoivent une formation spécifique sur une durée de trois ans.
Cette formation est accessible avec un niveau licence/master I pour enseigner dans le primaire et le secondaire.
Pour le jardin d'enfants, un diplôme d'éducatrice de jeunes enfants, ou une expérience professionnelle avec un bac ou un cap petite enfance, permettent d'accéder à la formation.

Pourquoi les écoles STEINER WALDORF sont elles hors contrat ?  Retour haut de page 

Le fait de ne pas être sous contrat garantit la liberté pédagogique des enseignants.
Deux écoles Steiner-Waldorf, Chatou et Verrières (en région parisienne), sont sous contrat d’association avec l’Education nationale. Une école (Strasbourg) est sous contrat simple. Tous les établissements (qu’ils soient sous contrat ou hors contrat) peuvent faire l’objet d’inspections pédagogiques régulières par des inspecteurs de l’Education nationale. Dans de nombreux pays étrangers (notamment en Allemagne, au Pays-Bas, dans les pays scandinaves) les écoles Steiner-Waldorf bénéficient de financements publics.

Comment sont gérées les écoles ?  Retour haut de page 

Le cadre juridique de chaque école est une association. Celle-ci a la charge de rassembler les moyens matériels du fonctionnement. Elle publie des comptes qui peuvent être consultés. Elle regroupe professeurs et parents d’élèves. D’autres personnes intéressées à divers titres (sympathisants) peuvent adhérer en tant que membres associés. Le conseil d’administration émane de l’assemblée générale. Les organes et commissions chargés du fonctionnement de l’association travaillent en étroite collaboration avec lui.
Pédagogiquement un collège des enseignants se réunit tous les jeudis après l'école pendant 2 à 3 heures.

Quel est le rôle des parents ?  Retour haut de page 

Lors de l'inscription de leur enfant, les parents s'engagent à participer activement à la vie de l'école.

- assurer sa présence aux réunions pédagogiques régulières
- participer financièrement aux frais de fonctionnement par le biais d'un écolage mensuel
- adhérer à l'association qui gère l'école (chez nous association Chrysalides)
- participer aux différentes manifestations organisées (fêtes et marchés à chaque saison)
- participer à l'entretien des locaux et aux différents travaux.

 

L'ÉCOLE DES TROIS CAILLOUX

Combien d'enfants fréquentent actuellement notre école ?  Retour haut de page 

au jardin d'enfants 3 à 6 ans: 10 enfants
à l'école primaire 7 à 12 ans: 24 enfants

Pourquoi « l'Ecole des Trois Cailloux »?  Retour haut de page 

L'imagination joue un grand rôle dans notre pédagogie. Elle permet à l'enfant de se lier à ce qu'il fait et d'être créateur de ses apprentissages.
Tout naturellement est venu ce nom digne d'un conte de Grimm.
Avec 3 cailloux, on trace son chemin…
Avec 3 cailloux, on construit des fondations...

Quels sont les horaires de classe ?  Retour haut de page 

Pour le jardin d'enfants:
8h30-12h15 du lundi au vendredi
une garderie est possible les après midi jusque 18h.

Pour le primaire:
8h30-16h00 du lundi au vendredi (sauf mercredi : 8h30-12h15)
Les enfants ont cours tous les matins et une à quatre après-midis par semaine selon leur âge. (Accueil de 8h à 18h.)

Il y a t’il un service de garderie ?  Retour haut de page 

Pour le jardin d'enfants, comme pour le primaire
L’accueil se fait à partir de 8h00.
Une garderie est possible les après-midi jusque 18h00 (sauf mercredi : 8h00-12h15)

Comment sont organisés les repas ?  Retour haut de page 

Pour le moment, il n'y a pas de système de cantine. Chaque enfant apporte son repas.
Les enfants mettent la table, débarrassent, font la vaisselle selon un roulement établi par un calendrier.

Comment se déroule une semaine au jardin d'enfants ?  Retour haut de page 

Au jardin d'enfants, on accorde beaucoup d'importance aux rythmes, qui donnent des repères aux enfants.

La semaine est structurée ainsi :

- lundi : peinture
- mardi : pain
- mercredi : bricolage
- jeudi : eurythmie
- vendredi : grande promenade

Comment inscrire son enfant ?  Retour haut de page 

Les parents rencontrent tout d'abord les enseignantes.
Dans un deuxième temps, ils ont un rendez vous avec deux membres de l'association pour être informés des modalités pratiques.
Si le projet se confirme, l'enfant est enfin présenté à l'enseignante.
Il peut passer une matinée d'immersion dans l'école.

Comment est calculé l'écolage ?  Retour haut de page 

Il est déterminé à l'aide d'une grille suivant les revenus des parents, le nombre d'enfants à charge et le nombre d’enfants inscrits au sein de l’école.